was successfully added to your cart.

Panier

Category

Actualités

Analyse par qPCR, mieux prévenir la légionellose

Le nombre de cas de légionellose ne cesse d’augmenter chaque année. Cette maladie, potentiellement mortelle, est causée par l’inhalation de la bactérie Legionella.  La méthode actuelle de référence, la culture, ne permet pas une réactivité suffisamment importante. La qPCR est un outil pouvant aider à réduire les temps d’analyse.

Ces dernières années, le nombre de cas de légionellose est en constante augmentation selon le rapport de l’European Legionnaires’ Disease Surveillance Network’s (ELDSNet). Le mode de contamination est principalement lié à l’inhalation de micro-gouttelettes contenant des légionelles. Les tours aéroréfrigérantes et les réseaux d’eau chaude sanitaire sont identifiés comme installations à risque et principales sources de contamination. Ces équipements doivent donc être particulièrement surveillés.

La culture, une méthode réduisant la réactivité des exploitants

Pour la mise en place d’une prévention efficace de la légionellose, l’une des principales limitations est le temps nécessaire à la détection et à l’identification de Legionella dans l’eau. La méthode de référence est la culture selon la norme NF T90-431. Elle reste la seule méthode utilisable pour respecter la réglementation.

Cette méthode demande aux laboratoires un temps d’analyse de 7 à 11 jours. Le rendu des résultats intervient bien souvent près de 15 jours après le prélèvement. Ce délai limite la réactivité des exploitants en cas de contamination. En effet, pendant l’attente des résultats, une installation contaminée reste en fonctionnement. De ce fait, elle constitue un risque de santé public important.

La qPCR pour réduire les temps d’analyse

Pourtant, des méthodes adaptées permettant une quantification fiable et rapide de Legionella pneumophila existent depuis de nombreuses années. Dans le cadre du plan de surveillance des installations, il est possible de réaliser une analyse de l’eau par méthode qPCR selon la norme NF T90-471. Le premier résultat est alors obtenu en moins de deux heures. Si une contamination est détectée, des actions correctives peuvent être mises en place immédiatement… bien avant la réception des résultats par culture !

GL BIOCONTROL, expert en microbiologie des eaux, propose ce service et réalise la quantification de Legionella pneumophila par qPCR selon la norme NF T90-471.
L’identification des colonies par qPCR autorisée par la norme NF T90-431

D’autre part, pour pallier en partie au problème de délai d’obtention des résultats par culture, la norme NF T90-431 autorise aujourd’hui la confirmation des colonies typiques de Legionella par PCR temps réel. En cas de détection de légionelles par culture, la confirmation des colonies peut être réalisée par PCR. Cela permet de diminuer le rendu de résultat de 48 heures environ. Les exploitants peuvent alors réagir plus rapidement pour stopper la dissémination des légionelles dans l’environnement.

GL BIOCONTROL a développé un kit d’identification des légionelles par qPCR et vous fourni accompagnement et conseil dans sa mise en place. L’usage de la PCR, méthode spécifique et rapide, diminue les temps d’analyse et augmente considérablement votre réactivité. 

Nos publications

GL BIOCONTROL, société créée en 2008, a accumulé au fil des années une grande expertise dans la gestion du risque microbiologique des réseaux d’eau. Pour contrôler les risques liés à la présence de bactéries, nous avons perfectionné l’ATPmétrie quantitative. Nous en avons fait un outil fiable et rapide. L’ATPmétrie s’utilise maintenant dans de nombreux domaines : tours de refroidissement, eau potable, eau chaude sanitaire, traitement de surface, galvanoplastie, piscine, eau ultra-pure…

Nos produits sont innovants et nous nous efforçons de les améliorer en continue pour répondre aux besoins du marché. Dans ce but, nous collaborons avec les acteurs de tous secteurs d’activité. De nombreuses publications sont sorties de ces échanges.

Retrouvez toutes les publications réalisées par GL BIOCONTROL et/ou ses partenaires :

2019 – Légionelles, prévenir le risque sans nuire à l’environnement >>> télécharger.

2018 – Water quality and total microbial load, a double-threshold identification procedure intended for space applications >>> télécharger.

2018 – L’ATP-métrie, une alternative à la culture des bactéries pour le suivi de la qualité des eaux dans les vols spatiaux habités >>> télécharger.

2018 – L’ATP-métrie quantitative, un outil pour l’autocontrôle microbiologique des réseaux d’eau potable >>> télécharger.

2017 – Analyse, les solutions rapides se développent >>> télécharger.

2016 – L’ATP-métrie une technologie en orbite >>> télécharger.

2016 – Biological and chemical atmospheric emissions of the biogas industry >>> télécharger.

2015 – Une nouvelle méthode de terrain pour la détection des bactéries dans l’air >>> télécharger.

2015 – Les défauts liés à la présence de microorganismes en galvanoplastie de luxe >>> télécharger.

2014 – L’ATP-métrie pour détecter et gérer en temps réel les dérives microbiologiques d’une unité de traitement d’eau >>> télécharger.

2010 – Qualification de l’ATP-métrie « haute sensibilité » pour le monitoring des eaux ultra-pures >>> télécharger.

2010 – Méthodologie d’evaluation de l’efficacité des systèmes UV >>> télécharger.

2009 – La gazette du laboratoire, GL Biocontrol >>> télécharger.

2008 – Pharmacopée Européenne, méthodes alternatives pour le contrôle de la qualité microbiologique >>> télécharger.

2003 – Y a-t-il des infections bactériennes opportunistes transmises par les eaux d’alimentation ? >>> télécharger.

2003 – Heterotrophic Plate Counts and Drinking-water Safety, the Significance of HPCs for Water Quality and Human Health >>> télécharger.